1 Mars 2015

Qui fait quoi sur Ariane 5 ?

L’ESA est le maître d’ouvrage d’Ariane 5. A ce titre, elle vote les budgets, contrôle la bonne marche du projet, suit le coût à l’achèvement, s’assure du respect des délais, etc. Le financement du programme est assuré par 10 pays européens, sous la coordination de l’ESA, bâilleur de fond. L’ESA réunit tous les 2 à 3 mois un comité de programme qui décide des grandes orientations de la filière. Juqu'en 2007, le CNES, maître d’œuvre du programme agissait comme bras droit opérationnel de l’ESA.

Le rôle de l’ESA et du CNES

Via la Direction des lanceurs, il assure, la direction technique et financière du programme, et est responsable de la qualification du lanceur grâce à des prototypes.

Les compétences des équipes de la Direction des Lanceurs sont mises à profit sur différents plans :

  • Technique
  • Management de projet
  • Contrôle de gestion
  • Suivi de contrats
  • Assurance qualité et sûreté de fonctionnement

Depuis 2005, la restructuration du secteur spatial a conduit le CNES à se rapprocher de la maîtrise d’ouvrage ESA et à lui apporter son soutien. La mise en place d’équipes communes ESA/CNES a été réalisée pour piloter l’industrie.

Organisation industrielle

L’organisation industrielle d’Ariane 5 et sa répartition géographique diffèrent quelque peu de celles mises en place pour les lanceurs Ariane 1 à 4.
La France passe pour la première fois en dessous du seuil des 50% du financement et les activités de conception sont également plus largement européanisées.

Comme pour les précédentes séries de lanceurs, la société Arianespace se charge de la commercialisation d’Ariane 5 et de la conduite des opérations de lancement depuis le Centre Spatial Guyanais.
Arianespace opère tous les lancements à l’exception du premier  vol de qualification, le vol 501. Le CNES détient 34% de la société qui réunit une cinquantaine d’actionnaires appartenant à 12 Etats européens.

Voir aussi